750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Parlons de BD. Le quatrième albums de la série Sasmira (chez Glénat) est sorti très récemment.

L'histoire est intéressante, et les dessins très beaux. Mais cette série a une particularité, 21 ans pour sortir le dernier tome... comme quoi la patience reste une vertu !

Une bande de présentation de Glénat <cliquer>:

Quatre tomes donc : (descriptions d'après le site Glénat)

L'appel :

Depuis qu'il a rencontré une étrange vieille femme qui semblait le connaître, Stanislas se détache peu à peu de sa fiancée, la jolie Bertille. D'ailleurs il se détache d'à peu près toute forme de réalité... puisque l'étrange bague que lui a remise cette vieille femme avant de mourir précipite progressivement le jeune homme, au tempérament rêveur et nostalgique, vers le début du siècle. En une époque calme et élégante. En quête des mystères d'une jeune femme à la beauté pâle et merveilleuse : Sasmira. 

La fausse note :

d'où vient Sasmira ? Stanislas demande l'aide de sa fiancée Bertille pour trouver qui est cette mystérieuse vieille femme. Trop heureuse de renouer le contact avec son évanescent ami, Bertille le met sur la piste d'une maison qui a servi de décor à une photo. C'est dans la cave de cette belle demeure abandonnée que l'impossible s'est produit : Stan et Bertille se sont retrouvés transportés au début du siècle, au moment où la photo a été prise… Ils sont accueillis par Prudence, une femme d'’âge mûr, et par Sasmira, qui n'est autre que la sublime jeune femme de la photo.

Coincés au début du XXe siècle, Stan et Bertille tentent de s'habituer et de démêler les mystères dans lesquels il ont été plongés et de percer l'énigme de Sasmira, qui semble venue d'un autre âge...

Rien :

Prudence a désormais révélé le secret de Sasmira. Fille illégitime d’un pharaon de l’Égypte antique, la jeune femme serait en réalité âgée de plus de 4000 ans ! Si Bertille vieillit de façon anormalement rapide des suites de son passage dans le temps, Sasmira, elle, est atteinte d’un autre mal incurable plus mystérieux encore : son âme est comme « emprisonnée » dans l’immortalité à cause de la folie amoureuse d’un prêtre des rites funèbres de l’ancienne Égypte. Elle ne peut mourir, mais elle est également incapable d’aimer.

La petite boîte rouge :

Et le dernier tome nous apprend que Sasmira a perdu la raison en détruisant sa maison et les souvenirs qui allaient avec. Mais la belle immortelle ne compte pas en rester là... L’ultime objet de son désir, c’est Stanislas. Elle le veut, plus que jamais. Toujours épris de Bertille, lui cherche un moyen de la délivrer de son syndrome de vieillissement accéléré. Sasmira pourrait arrêter le processus, mais à une seule condition : que Stan accepte de se donner à elle, pour l’éternité. Pour sauver Bertille, le jeune homme est-il prêt à accepter de passer le reste de ses jours sans elle ?

Les couvertures des albums en EO.Les couvertures des albums en EO.
Les couvertures des albums en EO.Les couvertures des albums en EO.

Les couvertures des albums en EO.

Tag(s) : #album, #Bande dessinée

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :