750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En cette fin d'automne, deux recettes pour préparer des cadeaux gourmands ou des douceurs pour vos hôtes.

C'est aussi l'occasion d'utiliser des fruits qui resteraient (coings, poires, pommes).

Comme souvent, sur la même base, deux variations avec ou sans fruits à coques.. pour les régimes spécifiques. On peut évidemment prendre des idées dans l'une ou l'autre recette. La base est de la gelée de coings, avec des fruits secs ou confits, et des épices !

 

 

Confiture de Noël avec des noix

Ingrédients :

2 Kg de coings - 2 l. d’eau et le jus d’un demi-citron.
2 Kg de pommes.
2 Kg de sucre cristallisé.
200 g. de raisins secs golden
200 g. de dattes
200 g. de pruneaux
200 g. de noix décortiquées hachées.
(ou des amandes).
200 g. de citronat (écorces de citron confite).
2 citrons, zeste et jus

Epices :
7 g. de poivre
7 g. de cannelle
7 g. de badiane
Rhum, 10 cl.

1. Préparer l’eau de coings. Couper en 4 ou 6 des coings mûrs lavés, et enlever les restes des fleurs. Ajouter le jus de citron pour éviter qu’ils ne noircissent. Faire bouillir à petit bouillon une heure au moins dans l’eau. Arrêter la cuisson quand les coings sont cuits (tester avec la pointe d’un couteau). Passer à l’étamine (presser pour extraire le jus). Eventuellement rajouter un peu d’eau.
2. Pour les pamplemousses, prélever le zeste et peler à vif. Eplucher les quartiers pour enlever la peau blanche. Ebouillanter le zeste et le couper en très fines lamelles.
3. Pour les pruneaux et les dattes, dénoyauter, couper en fines lamelles comme pour les fruits confits.
4. Mettre à macérer une journée environ dans cette eau de coings les fruits frais, et tous les ingrédients hormis le sucre, le citron et les pruneaux.
5. Le jour suivant, remettre dans votre bassine à confiture, et porter à ébullition.
6. Ajouter peu à peu le sucre, et quand l’ébullition a repris ajouter pruneaux, zeste et jus de citron. Laisser cuire 30 à 40 mn.
7. Vérifier que votre confiture prendra bien (une cuillère sur une assiette froide) et que les épices vous conviennent. Sinon rectifier.
8. Ajouter le rhum au dernier moment, le cas échéant. Puis mettre en pot rapidement, fermer à chaud. Mettre sous clef éventuellement…

Tours de main :
Eau de coings : comme on ne garde que le jus comme base, pas besoin d'éplucher. Et les pépins apportent la gelée...
Les pamplemousses apportent une certaine amertume, bien éliminer la peau blanche, éventuellement préférer des oranges.

Pour ne pas faire attacher le fond du chaudron, marmite épaisse et feu pas trop violent... prendre son temps.

Ces proportions permettent de fabriquer une bonne dizaine de pots de 375 g.

 

On peut aussi aimer les abricots secs, les figues séchées, les poires séchées, etc.

 

Autre recette sans noix :

2 Kg de coings, 2 l. d’eau et le jus d’un demi-citron
2 Kg de poires.
2 Kg de sucre cristallisé
2 pamplemousses roses
250 g. de raisins secs sultanine
200 g. de dattes
200 g. de pruneaux
250 g. d’orangeat (écorces d’orange confite).
2 citrons, zeste et jus

Epices :
5 g. de poivre
7 g. de cannelle
7 g. de cardamome
2 gousses de vanille

Les deux recettes sur une feuille A4, facile à imprimer.

Confitures de NoëlConfitures de Noël
Tag(s) : #Confitures, #Noël

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :